Fermer X

Greffe de cheveux ou micro-greffes, Interview du Docteur Frédéric Menu

L'alopécie, ou chute précoce des cheveux, touche un nombre non négligable de personnes, et plus particulièrement les hommes. Les causes de la chute de cheveux sont multiples : le stress, certaines maladies ou encore certains traitements en sont quelques-unes... En 1939 déjà, le japonnais Okuda publiait le principe de la possibilité de transférer des racines de cheveux. En 1943, le japonnais Tamura, cette fois, publia le principe de microtransplantation du cheveu. La technique d'Orentreich, consistant au prélèvement de petits cylindres du cuir chevelu et à leur réimplantation, fut décrite en 1959. Depuis les techniques ont beaucoup évolué et les instruments de prélèvements et de réimplantation ont gagné en miniaturisation. Dans une société où le paraitre est devenu important, que se soit sur un plan personnel ou professionnel, il n'y a plus de tabou à recourir à des implants ou des micro-greffes. Afin d'avoir plus de précisions sur cette technique, le Dr Frédéric Menu, spécialiste en micro-greffe de cheveu, répond à nos questions.

Plastimea.com : Bonjour Dr Menu, aujourd'hui les micro-greffes représentent une réponse maîtrisée à l'alopécie, qu'apporte le traitement que vous proposez ? Et quel est-il ?

Dr Menu : Un patient qui perd ses cheveux se sent souvent démuni et les traitements médicaux, quand ils fonctionnent, ne pourront pas regarnir une zone totalement glabre. La seule solution reste alors de prélever des cheveux, dans une zone non prédisposée à la chute, pour les réimplanter dans la zone souhaitée. Chirurgien de formation, j'ai pratiqué la technique de la bandelette pendant de nombreuses années. Puis, il y a une quinzaine d'années, est apparue la fameuse technique FUE (acronyme pour Extraction d'Unités Folliculaires). Dans cette nouvelle technique, on ne fait plus d'incision mais un prélèvement cheveu par cheveu afin d'éviter la longue cicatrice et pouvoir laisser le choix aux hommes (ou femmes) opéré(e)s de se couper les cheveux même trés courts. J'ai tout de suite compris l'importance de la FUE et propose cette technique depuis une dizaine d'années. L'avantage est de pouvoir choisir chaque cheveu prélevé : c'est le plus souvent au niveau de la couronne, mais c'est aussi possible sur les côtés, la nuque, ou même encore les poils du corps (torse, dos, jambes, etc) ; on parle de BHT (Body to Head Transplant). Cette technique est aussi parfaitement adaptée aux séances nécessitant parfois que peu de cheveux (de un à plusieurs centaines), elle est donc idéale pour densifier une moustache, un sourcil, refaire une barbe, ou cacher une cicatrice (lift, fente labiale, etc).

Plastimea.com : Cela représente une technique complémentaire aux micro-greffes ou cette technique est-elle suffisante ?

Dr Menu : En fonction du nombre de cheveux nécessaires, elle est en général suffisante ; mais pour obtenir une densité maximale, plusieurs séances sont souvent nécessaires (comme avec la bandelette). Avec le recul et le nombre important de patients opérés, elle représente indéniablement une avancée dans les greffes de cheveux, mais il ne faut pas oublier que la bandelette peut rester une bonne indication dans certaines situations. Afin de satisfaire tous les patients, dans les meilleures conditions, il est impératif de choisir un praticien qui puisse vous proposer toutes les solutions adaptées à votre chute de cheveux. Il pourra donc vous guider de façon objective et vous apporter la meilleure solution. Par ailleurs, la greffe va combler des espaces vides mais ne va pas, en soi, traiter la chute de cheveux. On peut donc y associer certaines lotions, médicaments ou autre : mésothérapie, ou injecton (type PRP, etc.)

Plastimea.com : Comment se déroule une séance (l'intervention) ?

Dr Menu : La FUE se déroule au cabinet, sous simple anesthésie locale. L'intervention dure entre 3 et 5 heures, et le patient (qui est en position allongée ou semi-assise) en profite souvent pour se reposer, lire ou écouter de la musique. Le prélèvement DOIT se faire par le médecin et JAMAIS par l'infirmière ou le technicien comme cela se voit malheureusement dans beaucoup de centres. C'est une question de respect et de déontologie. L'implantation peut être déléguée à condition que le praticien ai préparé la zone a implanter.

Plastimea.com : Quel recul avons nous aujourd'hui sur cette méthode, et depuis combien de temps est-elle pratiquée ?

Dr Menu : La FUE existe depuis trés longtemps mais se développe surtout depuis une dizaine d'années, grâce à la possibilité de prélèvements avec des instruments trés fins laissant des cicatrices de moins d' un millimètre (contre 3 ou 4 il y a 15-20 ans ... d'où l'aspect des fameux "champs de poireaux" c'est à dire des paquets de 5 à 10 cheveux greffés au même endroit). Maintenant, on arrive à planter un cheveu à la fois, d'où l'aspect parfaitement naturel.

Plastimea.com : Quels résultats peut-on attendre et en combien de temps ?

Dr Menu : Une fois implantés, les cheveux mettent entre 3 et 12 mois pour pousser normalement. Le résultat final ne sera donc visible parfois qu'au bout d'un an.

Plastimea.com : Combien faut-il de séances, et combien de temps dure chacune d'elle ?

Dr Menu : En moyenne, chaque séance dure entre 3 et 5 heures, mais cela dépend de la surface, de la zone à implanter et de la densité souhaitée. Si l'on souhaite une densité proche de la normale, il faut toujours partir sur au moins 2 à 3 séances, chacune espacée d'au moins 1 an.

Plastimea.com : Les résultats sont-ils durables et pour quel tarif ?

Dr Menu : Les cheveux plantés vont rester aussi longtemps que ceux de la couronne, soit pratiquement jusqu'à la fin de la vie du patient. D'où l'intérêt de bien réfléchir à la ligne d'implantation car elle sera définitive. Il sera toujours possible de l'avancer, mais difficile de la reculer (on pourra alors faire appel au Laser pour les détruire...ce qui serait, bien évidemment, dommage). Les prix dépendent de nombreux paramètres (surface, densité, etc) mais une séance habituelle coûte environ entre 3 et 5.000 Euros.

Plastimea.com : Est-ce douloureux ?

Dr Menu : Je dis toujours que c'est la plus "light" des chirurgies esthétiques... Une fois l'anesthésie locale réalisée (moins d' 1 minute), tout le reste de l'intervention est indolore. Le patient, qui est allongé pour le prélèvement, finit par s'endormir (!) Et les suites sont toutes aussi simples avec la prise possible d'antalgiques type paracétamol.

Plastimea.com : Quels sont les risques ou les contre-indications ?

Dr Menu : Trés peu de risques et trés peu d'infections répertoriés. Le principal risque reste parfois l'absence ou la pauvreté de repousse, car certaines fois le cheveu ne "supporte" pas de changer de place. C'est trés rare mais décrit ; d'où l'importance de bien suivre les consignes post-opératoirs données (pas de frottements sur les greffons les premières semaines, shampooings particuliers, etc).

Plastimea.com : Un dernier mot ?

Dr Menu : La FUE a révolutionné la technique de greffe de cheveux par la miniaturisation de son prélèvement et l'absence de cicatrice visible. La disparition de l'incision, et donc d'un "vrai" acte chirurgical, a malheureusement aussi ouvert la porte à des praticiens qui délèguent toutes les tâches (y compris le prélèvement) à leur "personnel" (infirmier ou non). La Société Française que je préside (Société Française de Chirurgie Réparatrice de la Calvitie), mais aussi la Société Internationale de référence pour laquelle je suis membre du Conseil Général (International Society for Hair Restiration Surgery : ISHRS) s'opposent à cette délégation des tâches les plus importantes (prélèvement et préparation du site d'implantation) et demande à chaque praticien de respecter ses engagements. Au moment de choisir son praticien, bien lui demander qui va réaliser le prélèvement...

Posez vos questions : Accès à la fiche du Docteur Frédéric Menu, spécialiste greffe des cheveux à Cannes

Trouver un spécialiste

NEWSLETTER
> Avant-premières
> Offres exclusives
-10% en moyenne sur les promos de newsletter

PayPal