Fermer X

Interview Professeur Meningaud : La Blanching Technique

Plastimea.com : Qu'est-ce que la Blanching Technique ? Et quel est son objectif ?

Professeur Meningaud : C'est un type d'injection très superficielle, le plus superficiel possible, et qui vise à corriger en priorité des ridules plus que des rides.
Cependant ça peut concerner des rides puisque la ride c'est un creux, mais il y a toujours une cassure superficielle qui peut être traitée par cette technique. Donc, pour une ride profonde on utilisera une technique classique, avec une microcanule, où on injectera l'acide hyaluronique en profondeur, mais on n'arrivera pas à traiter la cassure épidermique. La Blanching traite cette cassure épidermique.
En fait, c'est une vieille technique, ce n'est pas quelque chose de nouveau, puisque c'était la technique utilisée pour les injections de collagène. Malheureusement, actuellement elle est souvent très mal faite et sous estimée dans ses possibilités. On a souvent utilisé des acides hyaluroniques trop réticulés, donc on avait des effets de papules qui duraient longtemps, ça c'est un premier écueil. Deuxième écueil, on utilisait souvent des aiguilles de 30G, donc trop grosses. J'ai vu aussi des praticiens, parfois expérimentés, faire saigner, ce qui signifie pour moi qu'ils piquaient trop en profondeur, et qui faisaient mal alors que c'est une technique totalement indolore. Donc, si ça saigne et que ça fait mal, pour moi ça signifie qu'on est trop profond.
La Blanching technique peut être faite à la main mais il est vrai que la motorisation de l'aiguille aide énormément, tout comme l'utilisation de loupes pour gagner en précision, c'est très important.

Plastimea.com : Que peut-on en attendre concrètement sur un plan esthétique ?

Pr. M : Sur un plan esthétique on obtient des résultats spectaculaires très durables et curieusement sur des zones rebelles comme le « code barre ». Ce que l'on appelle trivialement le code barre ce sont les rides verticales de la lèvre supérieure qui signent l'âge.
Le code barre est une zone rebelle, dans le temps on injectait de l'acide hyaluronique réticulé en profondeur et on gonflait les lèvres, on avait tout de même un effet indirect sur les ridules mais un gonflement que les patients ne souhaitaient pas forcément. C'était un résultat indirecte et incomplet, au prix d'un gonflement des lèvres, donc ce n'est pas une bonne technique puisque la plupart des françaises ne le veulent pas.
Ensuite les techniques avec du Botox donnent des aspects très artificiels de lèvres atones donc c'est complètement à déconseiller. En plus, ça allonge la lèvre, du coup ça augmente le recouvrement des dents, c'est très mauvais pour le sourire.
En ce qui concerne les techniques de dermabrasion, que j'ai beaucoup utilisées, c'est pas mal mais pas dans le temps, et avec un problème qui est d'avoir la zone traitée plus blanche pendant 3 mois, ce qui est un peu gênant pour le patient.
Les techniques de laser c'est un peu la même chose, et pour avoir vraiment de bons résultats il fallait passer au Laser CO2 pour lequel les suites sont assez difficiles avec des croûtes.
Et pour les peelings si on souhaite avoir un bon résultat il faut taper fort.

Plastimea.com : Quel recul avons-nous aujourd'hui sur cette méthode ?

Pr. M : Moi j'ai mis pas mal de temps à la dominer, j'ai mis quasiment 6 mois à être vraiment à l'aise.
Ce n'est pas une technique facile en réalité, alors que ça a l'air simple puisque c'est juste une aiguille dans la peau, mais ce n'est pas évident.
Il ne faut pas piquer trop profond sinon ça ne marche pas. Si on pique de manière trop superficielle, le produit ressort. Il faut que lorsque l'on injecte il y ait une blancheur autour de l'aiguille sur au moins 5 mm de diamètre, et là on obtient des résultats très durables.

Plastimea.com : Comment se déroule une séance et combien de temps cela dure-t-il ?

Pr. M : Alors c'est tout de même un petit peu long puisque à chaque point d'injection nous avons besoin d'extrêmement peu de produit. Donc avec une ampoule, pour une dame qui n'est pas trop ridée, on peut quasiment traiter tout le visage. La séance peut prendre facilement une demi-heure.

Plastimea.com : Combien faut-il de séances pour un résultat optimal ?

Pr. M : J'ai un an et demi de recul sur mes patients, ils sont revenus plusieurs fois mais pour traiter autre chose, une autre région quelle que soit la méthode. Et moi j'avais oublié entre temps et ce sont elles qui me le rappelaient en fin de séance, en me disant qu'elles étaient très contentes de leur lèvre, de leur front, en me rappelant que je leur avait dit qu'il faudrait revenir dans un an mais qu'au final le résultat était toujours là et ne nécessitait pas de retouche particulière. Je ressortais des photos et étais étonné, surtout dans des zones rebelles.
C'est une technique d'induction tissulaire, il faut être clair, ce n'est pas l'acide hyaluronique qui fait directement le résultat, mais il favorise la sécrétion de collagène.
Toute l'astuce, en réalité, c'est de décoller la ridule pour qu'il y est un tout petit peu d'acide hyaluronique dessous qui va être remplacé progressivement par du collagène, et c'est ça qui fait que ça dure très longtemps.
Ensuite, comme dans toutes les techniques d'induction tissulaire, que ce soit les techniques chimiques, peelings, physiques, lasers, ou mécaniques, il y a des gens qui sont plus répondeurs que d'autres. Pour les gens qui sont très répondeurs on peut utiliser un acide hyaluronique non réticulé, extrêmement fluide, pour les autres il faut un acide hyaluronique qui soit très légèrement réticulé.

Plastimea.com : Les résultats sont-ils durables ?

Pr. M : Oui, plus d'un an.

Plastimea.com : Est-ce douloureux ?

Pr. M : C'est totalement indolore, et si ce n'est pas le cas c'est que la technique est mal réalisée.

Plastimea.com : Quels sont les risques ou les contre-indications ?

Pr. M : Ce sont les contre-indications traditionnelles de l'acide hyaluronique, normalement il n'y a pas de saignement, cependant toutes les peaux ne se ressemble pas, il y a des peaux plus difficiles que d'autres à traiter.

Plastimea.com : Combien cela coûte-t-il ?

Pr. M : Autour de 360 Euros avec TVA par ampoule, sachant que l'ampoule peut parfois traiter tout le visage.

J'utilise une ampoule, ça peut être juste pour traiter une région parce que la patiente est focalisée par exemple sur le code barre et veut un résultat parfait, et quand il reste du produit j'en profite pour traiter d'autres ridules sur les joues, sur le début des plis d'amertume qui sont des zones où il y a souvent une cassure épidermique difficile à traiter. Ca peut être intéressant sur les pattes d'oies, c'est plus difficile parce que la peau est plus fine. Ce qui est intéressant c'est que cela permet de diminuer les doses de toxine, cela ne veut pas dire que l'on va s'en passer mais on va utiliser la toxine de façon plus intelligente, c'est à dire rétablir un tonus musculaire normal. Pour quelqu'un d'hypertonique on va retrouver une tonicité normale, acceptable, qui va lui permettre de plisser son front, d'avoir des expressions, sans le paralyser.

Plastimea.com : En fait, toutes les zones du visage peuvent être traitées par cette technique ?

Pr. M : Oui. Au niveau de la glabelle c'est très intéressant car c'est une zone très dangereuse, puisque lorsque l'on injecte dans la glabelle il y a un risque vasculaire, y compris de cécité. Avec la Blanching Technique, si elle est maîtrisée il y a 0 risque.

Plastimea.com : Un dernier mot ?

Pr. M : Pour les gens ayant une tonicité musculaire normale on peut ce passer de la toxine et ainsi avoir un effet plus naturel avec la Blanching Technique.

Nouveau : Posez vos questions à ce spécialiste ! Accès à la fiche du Docteur Meningaud, spécialiste esthétique à Créteil

Trouver un spécialiste

NEWSLETTER
> Avant-premières
> Offres exclusives
-10% en moyenne sur les promos de newsletter

PayPal