Fermer X

UrgoTouch : Enfin une solution pour les cicatrices post-opératoires !

La cicatrisation est un phénomène aléatoire et imprévisible. Une solution possible : Urgotouch... c'est simple, mais il fallait y penser !La chirurgie esthétique a fait de nombreux progrès ces dernières années mais elle butait toujours sur un problème, les cicatrices visibles !

La cicatrisation est un phénomène aléatoire et imprévisible

Quelle que soit la compétence du chirurgien, le processus de cicatrisation est propre à chaque personne. Si dans la majorité des cas, tout se passe bien, de nombreuses personnes présentent des complications, voire même développent des chéloïdes.

Mais même quand tout se passe bien, le patient souhaite que la cicatrice soit la moins visible possible. Les chirurgiens trouvent la parade en faisant les incisions dans les plis naturels de la peau, sous les cheveux ou dans un endroit peu visible.

Mais pour certaines interventions, comme la chirurgie mammaire, les liftings corporels ou la plastie abdominale, ils sont obligés de faire de grandes incisions difficilement camouflables.

Pour l'instant, pour améliorer l'aspect d'une cicatrice inesthétique, on ne pouvait intervenir qu'à postériori au terme du processus de cicatrisation dure entre un et deux ans.

UrgoTouch change la donne en permettant au chirurgien d'agir très en amont, dès le jour de l'opération.

UrgoTouch : C'est simple mais il fallait y penser !

Urgotouch est le résultat de dix années de recherches en collaboration avec des experts du laser, des chirurgiens esthétiques et des dermatologues.



Imaginez un laser miniature portatif que le chirurgien utilise directement dans le bloc opératoire après l'intervention chirurgicale.

Au moment de la suture, il pose sur la cicatrice une petite bandelette dans laquelle il y a des cartes à puce qui automatisent le balayage du laser en délivrant la bonne énergie au bon endroit.

Le tir laser dure environ douze secondes. Il envoie une énergie sous la peau qui va stimuler ce qu'on appelle des protéines de choc thermique et ces protéines vont diminuer l'inflammation.

Afin de refermer rapidement la plaie après une incision, les cellules cutanées se multiplient et synthétisent les éléments qui les entourent, tels que le collagène ou l'élastine. La qualité de l'organisation de ces fibres de collagène est essentielle à l'obtention d'une belle cicatrice mais très variable d'une personne à l'autre, ce qui rend le résultat cicatriciel imprévisible, aléatoire et dépendant de chaque personne.

Grâce à Urgotouch on aura une cicatrice de meilleure qualité, des fibres de collagène mieux organisées et une amélioration de la cicatrice de l'ordre de 40%.

A noter que cette technique est disponible à la Clinique des Champs Elysées, spécialiste de la chirurgie esthétique Paris. Découvrez toutes les informations sur le laser UrgoTouch sur le site de la CRPCE.

Trouver un spécialiste

NEWSLETTER
> Avant-premières
> Offres exclusives
* mentions légales

PayPal